Le Takasugi-an au Japon

Le magazine Time classe Takasugi-an ou la « maison de thé construite trop haut » parmi les habitations les plus précaires. Cette construction japonaise surprend plus d’une personne par sa structure originale. Pour en savoir davantage sur Takasugi-an, continuez votre lecture.

A découvrir également :

Une maison de thé atypique

Cette maison de thé imaginée par Fujimori Terunobu est un petit refuge surplombant la chaîne de montagnes de Chino à Nagano. L’architecte Fujimori s’est inspiré du Flying Mud Boat, suspendu dans les airs comme un vaisseau spatial en bois planant, pour concevoir cette impressionnante construction. Aujourd’hui, cette maison suspendue est considérée comme une installation artistique qui explore les moyens non conventionnels pour créer un espace réduit, remettant ainsi en question le style traditionnel et les idées de confort. Bien qu’il y ait trois cabanes singulières à Chino (Takasugi-an, Hikusugi-an et le bateau de bouée volante), la plus connue d’entre elles reste Takasugi-an. Si seulement cette structure ne se balançait pas à cause du vent, il aurait été l’endroit parfait pour boire une tasse de thé.

A découvrir également :

Un intérieur au décor naturel

Takasugi-an a une surface réduite, car il ne mesure que seulement 2,2 mètres de chaque côté. Pour entrer dans ce petit refuge, il faut monter par une échelle attachable. À l’intérieur, on a l’impression d’être dans une cabane dans les arbres. Cette structure singulière offre une vue sur le monde extérieur, ce qui n’est pas le cas pour les maisons de thé japonaises traditionnelles. L’utilisation de la nature est bien présente dans cette maison de thé. Durant la journée, l’intérieur est baigné dans une lumière douce et pendant la nuit, le clair de lune fait briller les volets de bambou, ce qui procure une atmosphère apaisante. C’est en quelque sorte une cabane en bois confortable qui est prête à s’envoler pour une aventure inoubliable.